2017-2019 Nordic Yoga® by Thomas FAILLAT- 

November 5, 2017

Please reload

Posts Récents

Histoire du Nordic Yoga

November 5, 2017

1/1
Please reload

Posts à l'affiche

La Marche Nordique en pleine Conscience:

December 15, 2016

 

En Nordic Yoga® nous nous déplaçons, nous marchons entre deux "stations" (endroit dégagé dans un parc) destinées à la pratique de nos séries d'asanas.

Nous sommes ainsi en mouvement à l'aide de nos jambes et de nos bras qui nous propulsent grâce aux bâtons de marche nordique.

 

La marche est le moyen le plus économique pour se déplacer, nous pouvons effectuer des dizaines voir des centaines de kilomètres en marchant; les caravaniers afghans réalisaient de telles distances (700 km en 12 jours) par de fortes chaleurs accompagnés de leurs chameaux.

Ils n'utilisaient pas de bâtons de marche nordique mais une façon toute particulière de respirer; ils calaient leurs pas sur leur respiration, cette façon de marcher porte un nom: la Marche Afghane.

Un scientifique (le français Édouard G. Stiegler) les a suivi pour comprendre leurs techniques tant les distances qu'ils parcouraient été importantes sans pour autant qu'ils éprouvent la moindre fatigue.

Édouard G. Stiegler fondateur de la Marche Afghane et grand marcheur lui-même, a donné ce nom à cet art de marcher, en hommage aux nomades.

 

Différents rythmes respiratoires accompagnent leurs marches et leurs permettent d'être dans un état de conscience, de flux, comme-ci au delà d'apporter une grande quantité d'oxygène à leur organisme, leur respiration guidait et entretenait la cadence de leurs pas et leur faisait oublier la fatigue.

 

Le premier des rythmes de la marche afghane, l'exercice de base (dit 3-1/3-1), est à expérimenter sur un terrain plat. Marche et respiration doivent être synchronisées de la manière suivante :

 

- inspirer par le nez sur les 3 premiers pas,

- garder l'air dans mes poumons au 4ème pas (apnée à poumons pleins),

- expirer immédiatement après sur les 3 pas suivants (toujours par le nez),

- rester poumons vides d'air sur le dernier pas (apnée à poumons vides),

- recommencer le cycle de la même façon, aussi longtemps que l'on se sent à l'aise.

 

Durant tout le processus compter mentalement. Ce rythme peut être maintenu sans inconvénient sur une distance importante, et même pendant une randonnée.

En pratiquant ainsi, les globules rouges et toutes les cellules du corps reçoivent une quantité d'oxygène bien plus importante, contrairement à d'habitude où nous utilisons une toute petite partie de notre capacité pulmonaire.

 

Avantages de cette pratique :

 

- apaisement cardiaque, repos du cœur, grâce au temps de pause à poumons vides,

- oxygénation intense, grâce au temps de pause à poumons pleins,

- stimulation de la circulation artérielle et veineuse,

- stimulation de la circulation sanguine dans les artères coronaires,

- stimulation du métabolisme de base avec la réduction et l'élimination des graisses. Bref, une véritable régénération !

 

 

D'autres rythmes à intercaler:

 

Pour développer notre capacité thoracique, il est ensuite bon d'intercaler ce rythme de base, que j'appelle le refrain, entre d'autres rythmes :

La synchronisation de la marche et de la respiration a lieu de la manière suivante :

- 10 fois le rythme de base 3-1/3-1,

- passer aussitôt après, au rythme 4/4-2, avec temps de pause à poumons vides dès la fin de l'expiration. Autrement dit :

- inspirer sur 4 pas,

- expirer aussitôt après sur les 4 pas suivants,

- rester poumons vides d'air sur 2 pas,

- recommencer 10 fois.

 

Ce rythme 4/4-2 est ensuite augmenté au fil des sorties pour aller vers 5/5-2, 6/6-2, 7/7, 8/8 (pas de rétention à partir de 7), toujours avec le rythme 3-1/3-1 intercalé.

 

 

"En marchant ainsi le niveau de conscience change, le conscient s'efface et laisse passer les messages directement sans jugement au passage.

La respiration devient une corde à laquelle on peut se raccrocher pour rester dans le moment présent.

La présence à ce que nous faisons est alors source d'énergie et notre mental s'apaise.

Cela prends la forme d'une méditation à part entière qui ne se fait pas en position assise immobile mais  qui se vit en mouvement".

 

 

 

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Retrouvez-nous
Please reload

Rechercher par Tags
Please reload

Archives
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square