2017-2019 Nordic Yoga® by Thomas FAILLAT- 

November 5, 2017

Please reload

Posts Récents

Histoire du Nordic Yoga

November 5, 2017

1/1
Please reload

Posts à l'affiche

L'échauffement en Nordic Yoga®

November 25, 2016

 

 

Le Nordic Yoga® est proche de l'Ashthanga Vinyasa yoga.

A la différence que les postures sont facilitées et embellies par l'usage des bâtons de marche nordique et que des temps de marche nordique en pleine conscience y sont associés.

 

L' Ashtanga yoga qui fait une large place aux postures (āsana) et au contrôle du souffle (prāṇayāma), qui sont les troisième et quatrième degrés du yoga de Patañjali signifie « yoga d'effort ». Il peut encore se traduire en français par « yoga de la ténacité » ou « yoga de la vive force ».

 

Dans le Nordic Yoga® les postures sont définies et se réalisent dans un ordre bien précis.

Une séance débute toujours par une première série de mouvements qui se fait en marchant; elle vise à augmenter la température du corps en sollicitant les membres inférieurs au travers d'une marche à faible allure, à solliciter

le haut du corps avec les bâtons, et à installer la respiration consciente (les bâtons sont tenus dans les mains et ne touchent pas le sol).

Au travers de la marche nordique consciente s'intercalent 23 ou 4 séries (suivant la durée de la pratique) d'enchaînements dynamiques d'āsanas qui se réalisent à l'arrêt avec les bâtons.

Chaque série comporte un enchaînement de postures; ces enchaînements peuvent être raccourcis en fonction du niveau du pratiquant.

 

Le pilier du Nordic Yoga® est la respiration consciente qui se fait uniquement par le nez; une respiration totale est recherchée.

 

Les trois premiers mouvements sont utilisés dans ce sens; les bâtons sont appliqués contre le thorax et simule la descente du diaphragme (contraction) lors de l'inspiration et sa remontée lors de l'expiration. S'installe ainsi une prise de conscience de sa respiration diaphragmatique qui sera utilisée lors des temps de marche.

L'accent est mis sur la synchronisation de la respiration sur l'exécution des mouvements ainsi que sur la posture.

 

 

Le quatrième mouvement amène les bâtons sur le sommet du crâne ; cela entraîne une sensation kinesthésique et améliore ainsi la position de la tête lors des temps de marche nordique consciente. Le dos est étiré, la posture améliorée.

 

Le cinquième mouvement décrit un cercle partant du dessus de la tête (bâtons maintenus bras tendus) pour se diriger vers les clavicules en passant par l'abdomen; ce mouvement circulaire s'exécute ensuite en sens inverse. Ce cercle simule là encore le mouvement de la respiration totale.

Ainsi en conscience nous réalisons un mouvement de bras avec les bâtons connecté avec une action respiratoire souhaitée.

 

 

 

Le sixième mouvement place les bâtons derrière notre crâne, sur l'occiput.

Les coudes sont relevés et sont à la hauteur des épaules.

Un mouvement de rotation interne et externe des épaules est effectué en relation avec les temps d’inspiration et d'expiration.

 

 

 

Ensuite s'enchaînent 4 mouvements sollicitant les bras que l'on répète à droite et à gauche; les muscles des bras, du dos et le placement des épaules sont activés.

La position du regard est ici très importante; on appelle cette attention le Drishti et sera présente pendant toute la séance.

 

 

 

 

Suite à ces dix mouvements réalisés en marchant bâtons tenus entre ses mains, s'enchaînent une marche nordique consciente.

Une prise de conscience de sa respiration nasale (compréhension du rôle joué par le diaphragme et des changements de forme de nos cavités abdominale et thoracique) ainsi que de sa gestuelle de marche et de sa posture.

 

Dix repères corporels sont définis lors de la phase de marche en Nordic Yoga®.

Le pratiquant doit être en mesure d'identifier ces dix points de repères lors de sa marche. Ils permettent d'améliorer la gestuelle de la marche, de replacer le corps et de prendre conscience de sa respiration diaphragmatique.

 

Cette première phase de Nordic Yoga® est très importante pour installer la prise de conscience de sa respiration; elle permet également de rentrer dans une attention corporelle et gestuelle tout en préparant son corps à l'effort.

Elle nous prépare également à installer progressivement une synchronisation de ses pas sur sa respiration; cette façon de respirer est appelée " la Marche Afghane".

 

Cet échauffement nous invite à être très présent à nous même, à observer la nature et le calme de son âme.

 

 

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Retrouvez-nous
Please reload

Rechercher par Tags
Please reload

Archives
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square